• 3ème époque : de l'adolescence

    L’ours grognon

      « Je suis l’ours grognon du matin, De tout mignon … à tout chat-fouin ! * Lorsqu’au détour d’une sieste, j’aperçois Dans les rues de ma ville, * Défiler des crocodiles, Marchant en rang, au pas de l’oie ! * Appliquants la loi du plus fort, Celle qui mena à leur tête, Un porc … * En tuant  tout d’abord les canards, Puis en imposant l’éteignoir ! * Et moi, l’oiseau de nuit, le couche-tard, Me voilà donc réduit dans le noir * A dormir comme les poules … Tandis que Lui, * Berger au milieu des brebis, Berce et endort les foules. »   L’hiver promettant d’être long, L’ours grognon,…

  • 3ème époque : de l'adolescence

    Devoir de mémoire

      Rien   Pas un horizon Ne pourrait mieux Symboliser le Mal absolu Cette folie abjecte et résolue Cet authentique Mordor Où déni d’humanité Ignominie et mort Se sont incarnés Pour les jeter, Anges Désincarnés, À bas des wagons À bas de cette voie ferrée Achevant sa course rectiligne Par-delà un sinistre portique Qui indiquait en une ligne Et en lettres gothiques :   « LE TRAVAIL REND LIBRE »   Pour que tous nos élèves de terminale N’oublient jamais la solution finale   L’Histoire !   Elle n’est pas une option facultative Quand partout elle grince et récidive.   Parce-que Sans sa mémoire collective L’Homme partira toujours à la dérive.    

  • 3ème époque : de l'adolescence

    Problème existentiel

      Je ne sais … si je suis prédéterminé, – Ou bien trop … présomptueux –   Mais en tous les cas je suis très déterminé A en découvrir le secret …   De notre existence. Quelle est son essence, sa vérité ?   Se trouve-t-elle, Dans la contingence et la liberté ?   Ou bien, Dans les manigances de la destinée ?   Hasard ou destin ? Tout dépend où l’on se tient !   N’y voyez pas là, le pari de Pascal,1 Mais plutôt un constat banal :   L’existence d’un Dieu est-elle beaucoup plus improbable Que ne l’est la mienne, si précaire et instable   Se jouer de toutes les contradictions Et…

  • 3ème époque : de l'adolescence

    Question de rythme

      Existe-t-il dans l’univers, bruit plus ancestral Que l’écho fascinant du Big-Bang initial ? Ce son primaire, d’où éclot la Genèse … * Y’a-t-il musique plus antipathique, Que le ronronnement du-dit moustique ? Ce son primitif qui nous obsède et nous pèse * Mais il n’existe pas au monde de plus bel air, Que celui joué par le cœur d’une mère ! Ce son primordial qui aide. Qui apaise …

  • 3ème époque : de l'adolescence

    Le jour du jugement

      Mais qu’est-ce qui a changé pour eux, pour nous ? Les laissés pour compte, miséreux sans le sou ;   Les oubliés du conte qui ont déchanté ; Les ouvriers qui y ont laissé la santé,   Dans l’acier et la fonte, désenchantés …   « Désolé, j’ai été contraint de m’absenter.»   S’agrippant jusqu’à la fin à ses idoles ; Ce prince de la finance, ce roi du pétrole ;   Celui qui du pactole tient les comptes,  Voyant cette fin, s’affole de tant d’affront :   « Ce bétail humain ne fait-il plus le dos rond ?  Il n’ait pourtant de fauve que l’on ne dompte !   N’est-ce donc pas là une…