3ème époque : de l'adolescence

Le propre de l’homme

 

Je ne sais pas s’il s’agit là du propre de l’homme,

Mais il est un sport auquel ce dernier s’adonne

 

Et qui le définit mieux que tout autre en somme :

Depuis toujours l’homme danse, l’homme fredonne !

 

Et s’il est un doux frisson absent dans la nature,

C’est bien celui, que seul l’artiste nous procure.

 

Malheureusement,

Là où l’Homme se distingue vraiment

De l’animal,

 

C’est avant tout,

Dans cette grande faculté à coexister

Avec le Mal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *